lundi 17 octobre 2011

Portugal: le trente et deuxième épisode est en ligne !

Ouf, j'ai réussi à tenir ma parole, un nouvel épisode de "Portugal" est enfin mis en ligne...
Pour y accéder, il suffit de cliquer comme d'habitude sur l'image ci-dessous.

8 commentaires:

  1. C'est encore un très bel album où je me suis retrouvée un peu :)
    J'aimerai savoir si tu dédicacerai sur Paris ou non?

    RépondreSupprimer
  2. Salut Cyril, c'est au hasard de mes promenades fréquentes sur Rue89 que j'ai trouvé ta trace, ton blog. Un coucou donc en passant. Pas lu encore Portugal mais ton Trois ombres me laisse une marque indélébile.
    A+

    RépondreSupprimer
  3. Merci bien pour ta dedicace! Je suis trop fan, et j'espere que tu auras des autres opportunités de venir faire un tour au Bresil. La prochaine fois, peut-etre a Sao Paulo? Beijos!

    RépondreSupprimer
  4. bravo pour ta "bafouille" sur France Inter l'autre soir. Chapeau bas mister Pedro!

    RépondreSupprimer
  5. Bon allez, on a beau faire les bouquins pour soit et pas pour les autres, je voulais quand même vous dire tout le bien que je pense de "Portugal".

    Que d'émotions que de retrouver autant de ses propres problématiques existentielles dans le livre d'un autre ! Et puis alors quel plaisir visuel !

    J'ai particulièrement été ému par les pages de carnets de croquis de "voyage" en fin d'album qui laissent entrevoir l'iceberg immergé de votre démarche auto-bio. ça me donne presqu'envie d'aller me perdre quelques semaines dans le bled perdu de ma grand mère en Espagne avec mes propres carnets :)

    A plaisir de vous lire encore.

    RépondreSupprimer
  6. Ma femme m'a offert "Portugal" pour Noël… Comme tout le monde chez moi a été plus ou moins malade (les enfants, la voiture, moi)… j'ai quasiment pas eu une minute à moi et je n'ai toujours pas fini cet album… Je regrette d'en avoir un peu haché la lecture, mais, revers de la médaille, je suis bien content qu'il m'en reste un chapitre ("selon Abel") à lire.

    J'en profite pour vous déclarer toute mon admiration, pour l'ensemble de votre œuvre… ou au moins ce que j'en connais… Auto-Bio, 3 Ombres, et maintenant Portugal… Des registres différents,mais tous m'enthousiasment ! Sur Portugal (que je n'ai donc pas fini), bravo pour tout… la narration, votre talent à évoquer des choses aussi intimes… et le dessin, punaise, le dessin ! Pour moi qui suis un dessinateur du dimanche, Portugal est ma claque graphique de l'année (pour 2010, c'était Blast, de Larcenet)…

    Pour finir… j'imagine que Simon Muchat et Cyril Pedrosa ont beaucoup de choses en commun… Dans la première partie, Simon déprime un peu et pense que les bouquins qu'il n'écrira pas ne manqueront à personne. Si ce genre de ruminations est de celles qui vous traversent, je veux vous dire que je suis de ceux (nombreux, je pense) qui attendent vos albums avec impatience et qui comptent sur vous pour continuer…
    Et d'ailleurs, ce blog, vous allez continuer à le nourrir, hein ? Dites oui !!

    RépondreSupprimer
  7. J'achève "Portugal", offert pour Noël. Je ne vous connaissais pas, je vous ai découvert. Stupéfiant, magnifique, émouvant tant par la beauté des dessins et des aquarelles que par le texte. Vous nous peignez si bien, nous et nos fêtes de familles où chacun s'aime mais se blesse avec complaisance par peur de dire… Quant à la troisième partie, celle de la quête de son identité que chacun recherche à travers sa famille, son passé, ses racines, elle est sobre, émouvante et… très belle. Merci à vous.

    RépondreSupprimer
  8. Comment exprimer avec des mots ce que j'ai ressenti en lisant PORTUGAL ? Je sais pas faire mais je peux vous dire que j'ai aimé. J'ai aimé l'histoire, j'ai aimé les dessins, l'atmosphère tout tout tout. Je me sentais bien en lisant ce livre-bd, j'en avais même le coeur qui battait. J'y connais rien mais je crois que lorsque un auteur sait faire naître des émotions chez son lecteur c'est que c'est un bon voir excellent auteur. Le Père Noël m'a apporté PORTUGAL et une guitare et enfin à 35 ans je crois en lui. Merci pour cette jolie histoire.

    RépondreSupprimer