mardi 26 juillet 2011

Portugal: le vingt huitième épisode en ligne sur 8COMIX

Contrairement aux apparences, qui sont souvent trompeuses, nous sommes en été, et je vais donc m'absenter quelques semaines pour prendre des vacances.
Ce blog ne sera donc pas mis à jour avant mon retour, le 22 août.

D'ici là, je vous propose pour patienter d'aller lire les 16 pages du dernier épisode mis en ligne.
Le plus dingue, c'est qu'il suffit de cliquer sur l'image ci-dessous pour y accéder directement...

3 commentaires:

  1. ... je suis un grand fan de la BD Lincoln et donc en même temps de Jérôme JOUVRAY. Je l'ai rencontré plusieurs fois...
    Je visite régulièrement son blog, et c'est là que j'ai découvert la mise en place du site 8comix. Sur ses conseils, je suis donc allé flanner à travers les différentes BD lisibles.
    A là ce fût la révélation ! Je suis tombé (dans tous les sens du terme) sur la première planche de PORTUGAL. Dans un premier temps, pris d'une forte fièvre, j'ai mis quelques minutes à vraiment comprendre ce qu'il se passait en moi. Les couleurs, les mouvements, le style, l'ambiance, le cadrage... tout était parfait, tout était à mon goût, tout était absolument incroyable.
    Je n'ai, depuis ce jour là, jaimais raté une mise à jour. Je n'ai, depuis ce jour là, jamais manqué l'occasion d'en parler autour de moi. J'ai depuis feuilleté "Trois Ombres" et "les coeurs solitaires" dont j'ai prévu l'achat prochainement.
    En BD parfois on aime un auteur, parfois on bloque sur un style, parfois on accroche sur une histoire... des couleurs nous questionnent, des personnages nous marquent. Et puis parfois c'est le choc frontal. J'aime énormément la BD (même si j'ai d'énorme lacune), et j'accorche de temps en temps sur un auteur et son oeuvre. Mais là, je tiens vraiment à vous exprimer le sentiment que j'ai à CHAQUE lecture d'une planche de PORTUGAL : c'est la "grosse méga claque dans ma face". Vous innovez quasiment à chaque page, vous inventez, vous jouez, vous faites fretiller les cases, vous sublimez la BD et tout cela sans dénaturer l'histoire, bien au contraire, cela l'a nourri.

    J'ai décidé il y a quelques semaines de ne plus lire les nouvelles mise à jour et d'attendre maintenant la sortie de PORTUGAL en "vrai".

    Je ne vais pas vous mentir, cela m'est extrèmement difficile, mais je tiens bon.

    Je tiens encore à vous remercier (d'avance) pour cette BD, qui est pour moi un évènement (j'ai pas fini de saouler mon monde avec ça !)

    Merci.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. I love the portugal work. U´re a crak man! I was living in Porto for one year and would like so much to get your comic.
    Beautiful country, beautiful drawings. Congratulations! I will follow your evolution

    RépondreSupprimer